Fiche Concours

Commissaire de police de la Police Nationale

Fonction Publique d'Etat

Filière Sécurité - Police

Concours Externe

Catégorie A

lien externe vers facebook lien externe twitter lien externe vers Google+
lien externe imprimer lien externe envoi par email

Présentation

Le métier de Commissaire de police de la Police Nationale

Les commissaires de police appartiennent au corps de conception et de direction de la police nationale de catégorie A. Ils assument notamment la responsabilité opérationnelle et organique des services de la police nationale. Ils ont autorité sur l'ensemble des personnels affectés dans ces services. Ils exercent les attributions de magistrat qui leur sont conférées par la loi. Ils sont dotés d'une tenue d'uniforme. Le corps comprend deux grades : commissaire de police et commissaire divisionnaire de police.

Les conditions à remplir pour devenir Commissaire de police de la Police Nationale

(3 participations maximum)

Il est ouvert aux femmes et aux hommes : de nationalité française ; âgés de 35 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours (la limite d'âge peut être reculée dans certains cas) ; remplissant les conditions d'aptitude physique requises ; titulaires de la maîtrise ou d'un diplôme équivalent. 
Enfin ils doivent être agréés par le Préfet territorialement compétent et être en règle avec la législation sur le service national ou les obligations de recensement et de participation à l'appel de préparation à la défense.

La scolarité, la carrière et la promotion sociale du Commissaire de police de la Police Nationale

Les candidats déclarés admis au premier concours doivent se tenir disponibles auprès de la direction de l'administration de la police nationale pour leur nomination en qualité d'élève commissaire de police. Le non respect de l'une ou l'autre obligation entraîne la perte du bénéfice du concours, sauf cas de force majeure soumis à l'appréciation de l'administration.

La nomination en qualité d'élève est subordonnée à la souscription de l'engagement préalable de rester au service de l'Etat pendant une durée de sept ans à compter de la titularisation. L'élève ou l'ancien élève qui met fin à sa scolarité plus de trois mois après son incorporation ou qui rompt son engagement doit reverser au Trésor une somme forfaitaire fixée par arrêté du ministre de l'intérieur.

D'une durée de deux ans, la scolarité s'effectue à l'école nationale supérieure de la police de Saint-Cyr au Mont d'Or (69) et alterne stages en école et en services actifs.

A l'issue de la première année, les élèves sont nommés commissaire de police stagiaires. La durée du stage est de un an. Ceux qui ont donné satisfaction sont titularisés dans le grade de commissaire de police.

La titularisation est subordonnée à l'obtention préalable du permis de conduire les véhicules automobiles (catégorie B).

Leur affectation est fonction de leur rang de classement et des postes proposés par l'administration. La durée minimale de la première affectation est fixée à deux ans après la titularisation.

Épreuves

Cinq épreuves d'admissibilité

  • Une dissertation portant sur un sujet d'ordre général relatif à l'évolution des idées et des faits politiques, économiques et sociaux en France et dans le monde depuis 1945 jusqu'à nos jours (durée 5 h, coefficient 4) ; 
  • une rédaction d'une note de synthèse à partir d'un dossier à caractère général sur un sujet d'actualité (durée 4 h, coefficient 4) ; 
  • épreuve portant sur le droit public : droit administratif, droit constitutionnel, libertés publiques et droit de l'Union européenne (durée 3 h, coefficient 4) ; 
  • épreuve portant sur le droit pénal général ou la procédure pénale (durée 3 h, coefficient 4) : 
  • épreuve obligatoire à option au choix parmi les matières suivantes (durée 3 h, coefficient 3) : finances publiques, géographie économique et humaine, histoire contemporaine et relations internationales depuis 1945, informatique, mathématiques et statistiques, psychologie , sciences économiques, sociologie des organisations et gestion des ressources humaines. Chaque épreuve est écrite, notée de 0 à 20.

Les candidats passent en outre des tests psychologiques destinés à évaluer leur profil psychologique et leur capacité à travailler en groupe (durée 3 heures). Les résultats de ces tests, non éliminatoires, sont interprétés par un psychologue lors de l'épreuve d'entretien d'évalutation, à l'admission.

Cinq épreuves d'admission

Pour participer à ces épreuves, le candidat doit avoir obtenu un total de points, fixé par le jury, qui ne peut être inférieur à 152 : 

  • entretien d'évaluation s'appuyant sur le résultat des tests psychologiques et sur des questions de culture générale à partir d'un thème d'actualité tiré au sort par le candidat, permettant d'apprécier les qualités de réflexion et les connaissances du candidat, ainsi que son aptitude et sa motivation à exercer l'emploi postulé (durée : 35 minutes ; préparation : 35 minutes ; coefficient 7). Toute note inférieure à 5 sur 20 est éliminatoire. Les membres du jury disposent, pour aide à la décision, des résultats des tests psychologiques passés par le candidat au moment de l'admissibilité, interprétés par le psychologue ; 
  • deux interrogations orales portant sur deux épreuves obligatoires à option (durée : 20 minutes ; préparation : 20 minutes ; coefficient 3), au choix parmi les matières suivantes : droit privé, droit international public et institutions européennes, finances publiques, géographie économique et humaine, histoire contemporaine et relations internationales depuis 1945, informatique, mathématiques et statistiques, psychologie, sciences économiques, sociologie des organisations et gestion des ressources humaines.Les matières obligatoires à option, choisies lors de l'inscription, ne peuvent, en aucun cas, faire l'objet d'un changement lors des épreuves orales. Elles sont différentes l'une de l'autre et de celle choisie à l'écrit ; 
  • une épreuve orale de langue étrangère consistant en une conversation à partir d'un texte, écrit dans la langue choisie, tiré au sort par le candidat (durée : 20 minutes ; coefficient 4). Les langues admises sont l'allemand, l'anglais, l'arabe, l'espagnol, l'italien, le mandarin, le russe et le turc. Le candidat indique son choix dans sa demande d'inscription au concours. Il ne peut en aucun cas en changer au moment des épreuves ; 
  • épreuves d'exercices physiques (coefficient 3).
  • Programme

  • Aucun programme renseigné
  • Dates

  • Concours : Rédacteur

  • Date définitive

  • Concours : Contrôleur stagiaire de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

  • Date définitive

  • Concours : Attaché des systèmes d'information et de communication

  • Date définitive

  • Concours : Contrôleur des douanes et droits indirects

  • Date définitive

  • Concours : Directeur des services de la protection judiciaire de la jeunesse

  • Date définitive

  • Concours : Greffier des services judiciaires

  • Date définitive

  • Concours : Attaché d'administration de l'Etat (Caisse des dépôts et consignations)

  • Date définitive

  • Concours : Architecte et urbaniste

  • Date définitive

  • Concours : Maître-assistant des écoles nationales supérieures d'architecture du ministère de la culture et de la communication

  • Date définitive

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK